Welink Legal Welink Legal
Interview de Maître Philippe GERARD : cabinet PGA

Interview de Maître Philippe GERARD, avocat au sein du cabinet PGA

Welink Legal

Welink Legal

Maître Philippe GERARD est avocat au barreau de Paris (75) depuis 2001 et a débuté sa carrière chez BERLIOZ and C° dans le Département Corporate/Droit des sociétés – M&A, avant de rejoindre divers cabinets d’affaires parisiens, où il a développé parallèlement son expertise en IP/IT. Après avoir été associé au sein d’une société d’exercice libéral, avec la charge de gérer et développer un cabinet secondaire en province, il a décidé de créer sa propre structure.


A l’appui d’une formation solide dans chacun des domaines d’expertises proposés (DEA, DESS, DU ou encore certifications), Philippe GERARD a axé son intervention sur un accompagnement de proximité avec une vision 360°, en veillant à offrir à ses clients réactivité, engagement personnel et combativité. 

 

 

Partie 1 : Présentation de Maître Philippe GERARD, avocat du cabinet PGA

 

 

1. Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

 

Je m’appelle Philippe GERARD. J’ai 50 ans. 

 

J’exerce la profession d’avocat au sein du cabinet PGA, qui a développé des activités  connexes telles que la médiation inter-entreprises, le consulting en communication de  crise, le coaching individuel, collectif et d’organisation dans une perspective de vision  systémique. 

 

 

Partie 2 : Description du parcours de Maître Philippe GERARD, avocat du cabinet PGA

 

 

2. Quel a été votre parcours professionnel avant d'être avocat du cabinet PGA ? 

 

J’ai suivi une formation juridique (MASTER 2 de Droit des affaires et MASTERE 2 Droit du  Multimédia et des Systèmes d’Information), commerciale (MASTERE 2 de Commerce Extérieur),  de gestion et économie (I.A.E.) et financière (Diplôme de Management Financier). 

 

Ancien juriste d’entreprise dans de grands groupes – AEROSPATIALE, EQUANT IS ou encore  CLAYTON UTZ en Australie - j'ai ensuite intégré des cabinets d’avocats tels que BERLIOZ and C° ou encore MARVEL, avant de devenir associé dans un cabinet d’affaires parisien et de piloter un  bureau secondaire près de Lyon (gestion des équipes paralegales, de collaborateurs avocats), et  d’accompagner plusieurs clients dans des lancements d'entreprises et d’activités. 

 

J’ai pu constater au cours de ces différentes expériences combien les organisations et souvent  leurs dirigeants/managers ont besoin d’être soutenus pour répondre aux différents challenges de la vie de l’entreprise. 

 

Ainsi, combiner mon expertise d'avocat et mes formations en coaching (HEC), en gestion de crise  (RNCP Niveau 1), médiation (D.U. de l’IFOMENE, Certification de l’EIMA), en contract  management (Certification E2CM) constitue la garantie pour mes clients d'un accompagnement adapté et efficient, d’une approche/vision systémique, en prise avec la réalité du monde de  l’entreprise.

 

 

3. Depuis combien de temps exercez-vous le métier d'avocat ? 

 

J'exerce le métier d'avocat depuis 20 ans. 

 

 

4. De quelle manière avez‐vous accédé au poste d'avocat ?

 

A la suite de mes différentes expériences en entreprises, cabinets (en qualité de collaborateur  junior, senior puis associé), j’ai décidé de créer mon propre cabinet axé sur une vision systémique peu développée dans le monde juridique et judiciaire, où la tendance est plutôt vers l’organisation en silos. 

 

J'ai d'abord démarré en qualité de juriste d’entreprise, puis en cabinet d’avocats en qualité de collaborateur.

 

 

Partie 3 : Description du métier d'avocat 

 

 

5. Présentez-nous votre métier d'avocat ainsi que votre cabinet PGA

 

Il m’a semblé utile d’offrir à nos clients une vision 360° permettant d’être efficient dans le traitement des problématiques rencontrées : 

 

  • En droit des sociétés : Assistance dans la constitution de structures juridiques, audit juridique d’acquisition, cession de créances et financements, restructurations (fusions, scissions, apports partiels d’actifs, …).

 

  • En matière contractuelle : Sécurisation des contrats (dans des domaines divers  IT/Construction (EPC) …), suivi du cycle contractuel (gestion du contrat, du résultat, de la  relation client et des claims), constitution et mise en conformité de l’architecture contractuelle type de l’entreprise (au regard de la réforme du droit des contrats, du RGPD).

 

  • En matière d’actifs incorporels : Gestion du portefeuille des droits de propriété intellectuelle et accompagnement dans la transformation digitale.

 

  • En matière judiciaire : Prévention et gestion des précontentieux (MARD) et contentieux, - en identifiant et en gérant les risques : Management stratégique des risques (juridiques,  commerciaux, financiers …), veille stratégique (commerciale et environnementale et  information des décideurs), développement de la culture juridique de l’entreprise,  sensibilisation et encadrement des opérationnels par la formation.

 

  • Anticipation et/ou gestion des crises : mise en place de dispositif de gestion de crise  (des actions visant à réduire les risques de crise (gouvernance, qualité produits et  services, cartographie de crise, etc.– des mesures destinées à anticiper les crises (création  cellule de crise, site web de crise, procédures, etc.– des actions de veille destinées à la  détection de crise et utilisant notamment le social listening– les actions de gestion d’une  crise déclarée (communication de crise, actions correctrices, etc.). 

 

Mon entreprise, fortement axée sur des partenariats gagnant/gagnant, vise à proposer une prestation full service pour les entreprises. 

 

 

6. Dites nous en plus sur votre rôle en tant qu'avocat au sein de votre cabinet PGA :

 

Mon rôle vise à coordonner les services et à traiter les dossiers à la façon d’un chef de projet,  permettant à chacun d’avoir une vision du dossier quel que soit le stade. 

 

 

7. Etes-vous spécialisé dans un domaine ?

 

Je suis avocat spécialisé en droit des affaires au sens large (avec des spécificités en droit des multimédias et systèmes d’information). 

 

 

8. Comment se déroule une journée type au sein de votre cabinet d'avocat PGA ?  

 

La journée d’un avocat se décompose en de multiples tâches complémentaires et variées. En général les avocats arrivent tôt à leur cabinet, pour ma part en général vers 08h00. 

 

Ma première tâche est de prendre connaissance des messages laissés par mon assistante la veille si je ne suis pas repassé au cabinet à la fin de la journée. Egalement de prendre connaissance des modifications de plannings optimisés par mon assistante et de vérifier que les dossiers du jour sont bien affectés. 

 

Je consulte ensuite les actualités juridiques (DALLOZ, LEXIS 360, etc.) afin de procéder à une veille régulière. 

 

Selon les jours, je vais ensuite partir pour les différentes audiences de la matinée, à l’université  pour donner mes cours, ou partir en rendez-vous : rendez-vous clients, réunions de négociation,  formations intra-entreprises, coaching dirigeants/équipes/d’organisation, médiations inter-entreprises, contract management in house … 

 

En judiciaire, il est difficile de prévoir l’organisation de son temps car parfois le dossier qui devait être long est finalement renvoyé et vice versa. 

 

La pause déjeuner varie en fonction de la journée : déjeuner entre deux dossiers entre confrères, ou déjeuner clients ou confrères qui peut être plus long … 

 

Lorsque la journée comporte des audiences le matin et l’après-midi, les passages au cabinet sont des passages éclairs. 

 

Parfois des déplacements extérieurs en France ou à l’étranger sont nécessaires et nécessitent une organisation d’autant plus précise et efficace. 

 

Malgré ces journées bien remplies, je tente de rester joignable à tout moment par mon cabinet et/ou directement par mes clients, et réserve sur mon temps des créneaux pour les urgences d’où parfois des rendez-vous le soir à 20h ou le lendemain matin très tôt. 

 

 

9. Quels sont, selon vous, les aspects positifs du métier d'avocat ? 

 

La variété des dossiers et des clients qui permet de ne pas subir de routines, et surtout la satisfaction de pouvoir trouver des solutions à nos clients et de leur permettre ainsi de retrouver sérénité et sécurité dans leur activité. 

 

 

10. Quelles sont les principales difficultés du métier d'avocat ? 

 

La gestion du temps qui nécessite de mettre en place de vraies stratégies d’optimisation. Pour ma  part, j’emprunte beaucoup aux métiers de chefs de projets et utilise beaucoup leurs outils : le rétroplanning de GANTT, SWOT, Business cases, le Work Break down Structure… 

 

 

11. En tant qu'avocat quelles sont les principales difficultés rencontrées pour vous faire connaître et pour développer votre clientèle ? 

 

Les difficultés sont principalement liées à la multitude d’offres proposées aux clients, qui ne savent  plus comment choisir leurs partenaires et s’en remettent souvent à l’antériorité de la notoriété des cabinets ou se fient à la réputation médiatique d’un confrère (exposition sur les plateaux de TV,  dans la presse nationale). Sans notoriété acquise ou exposition médiatique, le développement de clientèle prend plus de temps mais peut apparaître plus pérenne. 

 

 

Partie 4 : Qualités & Compétences requises en tant qu'avocat 

 

 

12. Quelles sont les qualités requises pour exercer en tant qu'avocat ?

 

La réactivité, la créativité, la stratégie et l’anticipation. Une vision systémique de la situation me  semble être un prérequis nécessaire pour exercer les qualités précédemment énoncées. 

 

 

13. Quelles sont les compétences clés du métier d'avocat ? 

 

Les compétences techniques bien sûr (connaissances juridiques et procédurales) mais surtout les soft skills (ou compétences douces) que sont les qualités humaines et relationnelles (sens de la  communication, écoute, adaptabilité …), qui, complémentaires de l’expertise et du savoir hard skills, sont nécessaires. 

 

 

14. Quels sont les fondamentaux à maîtriser ? 

 

L’environnement dans lequel évolue nos clients pour nous permettre d’adosser nos compétences techniques et notre savoir-être aux situations rencontrées et offrir des solutions parfaitement adaptées. 

 

 

15. Comment vous décrivez-vous dans le cadre professionnel ?

 

Agile … Il s’avère que la résolution des problèmes fait appel à des qualités humaines et  relationnelles. Cela se manifeste en particulier dans la prise de décision qui appelle de  plus, du fait de la complexité des situations, des compétences transversales : sens de  l’adaptation, flexibilité, sens du collectif, esprit d’initiative, aptitude à communiquer, à influencer, à rechercher l’efficacité, à optimiser, à gérer le temps, à faire preuve d’astuce et  d’anticipation … que je m’évertue à développer dans chaque situation ! 

 

 

Partie 5 : Perspectives d’évolution pour votre cabinet d'avocat PGA 

 

 

16. Quelles sont les perspectives d’évolution envisageables pour votre cabinet d'avocat PGA ? 

 

Créer des synergies et des rapprochements avec d’autres cabinets pour offrir aux clients encore  plus de services complémentaires. 

 

 

17. Des projets sur les prochaines années / prochains mois pour votre cabinet d'avocat PGA ?  

 

En parallèle de mon activité d’avocat, j'ai créé un format original d’intervention "COACH'IN ACT"  mêlant mon expérience de dirigeant et mon activité de comédien. J’espère rapidement développer  ce format auprès de mes clients afin de pouvoir les aider dans le pilotage de leurs activités et leur implémentation. 

 

Depuis que le théâtre met en scène de célèbres « Plaidoiries » et séduit notre actuel Garde des  Sceaux le plaçant « A la barre » pour des représentations à guichets fermés, il n’est de mystère pour personne que la complémentarité des sensibilités des métiers d’avocat et de comédien trouve écho  et résonance aussi sûrement que le vert est la couleur complémentaire du rouge. Et vous n’imaginez pas combien cela me réjouit, moi, passionné de théâtre de longue date, car j’appuie mon activité de coaching sur les techniques d’acting permettant à mes clients de mieux se  libérer, de poser les bonnes problématiques et de trouver leurs propres solutions :

  •  j'anime des ateliers, master class et conférences sur la prise de parole en public et l’aisance oratoire,

 

  • je conduis des ateliers de coaching sur le savoir-être par la prise de conscience des soft skills et leur maîtrise,

 

  • j’accompagne les dirigeants et les managers pour les aider à (re)trouver force, confiance et audace dans cette période de crise. Quand l'environnement professionnel devient anxiogène, je les guide vers un management de la confiance et de l’ouverture avec leurs équipes. 

 

En outre certifié à la pratique Intelli7, je propose en début de parcours, un mode opératoire qui permet d’objectiver le mieux possible le talent et les forces de mes clients. 

 

L’objectif est d’éclairer la spécificité de chacun au travers de cet inventaire dynamique. 

 

Cette mesure neutre permet une compréhension de ce qui nous met en mouvement ou de ce qui nous freine, sans apposer d’étiquette ou de jugement. 

 

Ceci constitue un vrai challenge pour une vision encore plus systémique de la mécanique juridique et judiciaire ! 

 

 

18. Un petit mot pour la fin ? 

 

Vivre ou piloter son entreprise ne demande pas des sacrifices mais de l’audace. Par ma vision  holistique et systémique, j’aide ainsi mes clients à être audacieux.

 

                                                             --

 

Contacter le cabinet d'avocat PGA via ce lien 

Vous êtes Avocat ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des avocats