Welink Legal Welink Legal
Interview Maître François Ruhlmann, avocat du cabinet RUHLMANNPARTNERS

Interview de Maître François Ruhlmann, avocat du cabinet RUHLMANNPARTNERS

Welink Legal

Welink Legal

Maître François Ruhlmann détient plusieurs certificats en tant que spécialiste en droit commercial, droit des affaires, droit de la concurrence, ainsi qu’en droit international et de l'Union européenne. Il exerce au Barreau de Strasbourg, sa ville natale, après avoir été Avocat à la Cour à Paris.

 

Maître Ruhlmann, qui a été avocat associé de Cabinets d’avocats internationaux et nationaux prestigieux, possède une très grande expérience du contentieux et du conseil, sur un plan national aussi bien qu'international.

 

 

Sommaire : 

  • Partie 1 : Présentation de Maître François Ruhlmann, avocat 
  • Partie 2 : Description du parcours de Maître François Ruhlmann

  • Partie 3: Perspectives d’évolution

 

 

Partie 1 : Présentation de Maître François Ruhlmann, avocat 

 

 

1. Présentez-vous brièvement :

Je suis devenu Avocat par vocation et me suis construit depuis toujours en totale liberté et indépendance, par la seule force de mon travail.

 

 

Partie 2 : Description du parcours de Maître François Ruhlmann

 

 

2. Quel a été votre parcours professionnel ? 

 

J'ai eu la chance de vivre au cœur même de toutes les évolutions de notre profession et d'y participer, sous tous ses aspects et dans tous les domaines, au gré d'un parcours très varié et parfois atypique, tant professionnel que social. 

 

J'ai en effet été associé tour à tour de microstructures, de structures moyennes et de cabinets plus larges de formes multiples (ASA - Ernst & Young - MAZARS - CARLARA) que j'ai choisi en son temps de quitter, en bons termes, pour concrétiser une nouvelle étape de vie professionnelle. 

 

Je suis alors toujours délibérément revenu à une petite entité, pour faire le point, me ressourcer et me former à de nouveaux domaines du droit, avant d'en créer ou retrouver une plus vaste. 

 

J'ai toujours été partout parfaitement intégré et apprécié, et crois avoir laissé à tous mes associés, collaborateurs toujours encouragés et soutenus par mes soins dans leur propre  ascension professionnelle, stagiaires consciencieusement formés, et salariés respectés et estimés, un très bon souvenir. 

 

J'ai ainsi sans cesse beaucoup appris, expérimenté et partagé sur le plan professionnel, et je continue à apprendre quotidiennement. 

 

 

3. Etes-vous spécialisé dans un domaine ?

 

Je dispose de spécialités décernées par le Conseil National des Arreaux et deoit commercial, des affaires et de la concurrence, ainsi qu’en droit international et de l'Union européenne, évoluant en interne et à l'international, j'ai toujours conjugué contentieux et conseil et suis demeuré par goût généraliste et plaideur dans ma pratique quotidienne, devant toutes les formes de juridictions, sans exception. 

 

J'ai pratiqué l'arbitrage depuis mon entrée dans la profession d’avocat, devenant notamment Président de la Commission d'arbitrage de l'AIJA, dont je suis Vice-Président d'honneur, Secrétaire général et Trésorier de la Fédération des Centres d'arbitrage et Vice-Président de la Cour européenne d'arbitrage et de médiation, et entre autres par ailleurs membre de longue date de l'Institut d’arbitrage international etc.

 

 

4. Quels sont, selon vous, les aspects positifs du métier d'avocat ? Ce qui vous plaît le plus ? 

 

La médiation et l’arbitrage sont pour moi une passion, et m'ont offert très tôt une grande ouverture sur le monde. J'enseigne depuis longtemps l'arbitrage et forme à sa pratique. 

J'ai aussi toujours milité ardemment pour les Droits de l'Homme, en qualité notamment de Président de la Commission des Droits et Devoirs de l'Homme de l'AIJA et de membre du Comité exécutif français de la Commission internationale des juristes, ainsi que d'élu au Comité de liaison des ONG auprès du Conseil de l'Europe (AIJA et UIA), et je demeure membre du Conseil de l'Institut international des Droits de l'Homme. 

Je suis également Lieutenant-colonel auprès du Quartier général du Corps de réaction rapide européen. 

J’ai été promu en 2009 Commandeur dans l'Ordre national du mérite.

Je pense mener une carrière de bon aloi et sans tache, avec un souci permanent du pro bono.

J'ai naturellement un profond souci de l'éthique, comme en témoignent ma confraternité sans faille et mes écrits (par ex. RTD Com. Dalloz 4/2014 - 727-760). 

Ma responsabilité civile n'a jamais été engagée. 

 

 

5. Comment vous décrieriez-vous dans le cadre professionnel ?

 

Pugnace mais d'un naturel affable, je n'ai jamais été en conflit personnel et/ou de nature professionnelle durable avec quiconque, ainsi que le démontre mon dossier ordinal, et ne crois pas compter d'ennemis. 

 

J'ai œuvré, au fil du temps, au profit de nombreuses causes dans des fonctions de dirigeant d’association, notamment en matière juridique et arbitrale, citoyenne, médicale, sportive, culturelle, humanitaire et militaire, ainsi qu'en qualité d' élu local et de responsable régional dans le domaine économique et de l'emploi, et je demeure très impliqué et poursuis actuellement nombre d’activités. 

 

 

Partie 3: Perspectives d’évolution

 

 

6. Quelles sont vos perspectives d’évolution ? 

Aujourd'hui, j'ai décidé de rejoindre mon Barreau d’origine à Strasbourg, berceau de ma Famille, après une dizaine années passionnantes au Barreau de Paris, notamment auprès du fameux arbitragiste Paul A. Gélinas.

 

 

7. Un petit mot pour la fin ? 

Je serai évidemment très heureux et honoré de pouvoir mettre mes compétences et mon expérience à votre service.

Vous êtes Avocat ?

Référencez votre cabinet sur le premier guide des avocats